Management Package
Version imprimable

UN MANAGEMENT PACKAGE DOIT TENIR COMPTE DU PROFIL DU MANAGER BENEFICIAIRE



Le profil du Manager influe sur la manière de structurer la composante actionnariale du Management Package



Identifier les attentes du Manager

Enjeu : les attentes du Manager peuvent être de plusieurs ordres :

- être impliqué dans les décisions (profil action) ;
- être reconnu pour ses apports opérationnels à l’entreprise avec une identification forte à celle-ci (profil industriel) ;
- mesurer sa performance à l’aune des plus-values financières dégagées personnellement (profil financier).

Recommandation : chaque Manager porte une part de ces trois profils mais dans des proportions différentes. La composante actionnariale du Management Package doit être structurée de manière à tenir compte du profil prédominant du Manager.

Profil action : mettre l’accent sur la participation du Manager au conseil d’administration, à l’assemblée générale, au comité stratégique, etc.

Profil industriel : mettre l’accent sur des contreparties au profit du Manager en fonction d’agrégats déterminés (chiffre d’affaires, résultat d’exploitation, etc.)

Profil financier : mettre l’accent sur des mécanismes incitatifs de partage de valeur lors de la vente de l’entreprise.

Tenir compte du niveau hiérarchique du Manager

Enjeu : la composante actionnariale peut varier en fonction d’objectifs de performance ou de prix de vente de l’entreprise (par exemple, via une relution variable dans le capital). Encore faut-il que le Manager puisse exercer une influence sur les performances considérées.

Recommandation : les objectifs retenus doivent être en adéquation avec les responsabilités confiées au Manager (cela a du sens d’intéresser au capital un directeur commercial en fonction du chiffre d’affaires et de la marge, moins s’il est uniquement intéressé en fonction du prix de vente de l’entreprise envisagé à 4 ans)

Anticiper le positionnement relationnel du Manager en tant qu’actionnaire

Enjeu : selon l’outil d’intéressement au capital retenu dans le cadre du Management Package, le Manager peut être amené à participer rapidement aux assemblées générales, ce qui lui confrère des droits. S’il souhaite exploiter au maximum les leviers que lui confère sa position d’actionnaire (revendications multiples), cela peut conduire à une inversion problématique du rapport hiérarchique vis-à-vis de la direction générale et/ou des actionnaires majoritaires. Cette situation peut rapidement créer des tensions et nuire aux deux parties.

Recommandation : si l’on anticipe que le Manager va faire un usage abusif ou conflictuel de ses prérogatives d’actionnaire, il faut envisager des outils d’intéressement au capital adaptés : actions sans droit de vote, participation via une entreprise ad hoc, Manco permettant de compartimenter les différentes catégories d’actionnaires, etc.


S’adapter aux moyens financiers du Manager

Enjeu : prévoir dans le cadre d’un Management Package des outils et mécanismes d’intéressement au capital nécessitant un important investissement financier n’a pas de sens si le Manager ne dispose pas des moyens nécessaires (par exemple, il est illusoire de proposer à un cadre prometteur mais débutant de souscrire des actions de l’entreprise pour un montant de 50.000 €).

Recommandation : si le Manager dispose de moyens financiers limités, prévoir des outils d’intéressement attribués gratuitement : actions gratuites, BSPCE, etc.

Lu 3205 fois